top of page

Actualités Cesta Punta/Grand chistera

mise à jour le
24 décembre 16 h 00 

Podium Cesta-Punta Pau Cup.JPG

                                             Vendredi 22 décembre 2023

 

                    CESTA

                  DE 

                  NADAÜ  

                        2023

                                                                                                                                                                                                                                                                                  

 

 

 

 

                                                                    La Cesta de Nadaü à

                                             Minvielle et Erkiaga

 

 

 

 

 

 

 

 

Aritz Erkiaga et David Minvielle battent Iñaki Goïkoetxea et Gorka Sorozabal 2 à 0 (15-14, 15-9).

Photo

Hommage dansé

à Goïkoetxea


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos

« Vainqueurs Cesta de Nadaü 2023» David Minvielle et Aritz Erkiaga coiffés du béret des vainqueurs et arborant le Trophée de Nadaü.

« Hommage à Goïko » Hommage dansé des filles de Dantzaroak à Iñaki Goïkoetxea (2e à gauche sur le podium) au pied du podium pour ses adieux à la compétition.

 

Superbe soirée finale vendredi au jaï-alaï de Pau animée par Philippe Othaburu.  Les quatre meilleurs pelotaris professionnels de la Cesta de Nadaü auront offert au public une prestation de premier ordre, puisant dans leur incomparable bagage technique toutes les ficèles nécessaires pour signer des actions spectaculaires d’attaques de défense, de contres, de relances pour faire vivre le jeu et régaler l’assistance.

La première manche jouée au coude à coude montrait la proximité des deux formations et ne laissait apparaître aucune supériorité d’un camp sur l’autre ; l’affaire restait totalement indécise. A 14-11, une sérieuse option était alors prise par Goïko et Sorozabal suite à deux fautes d’Erkiaga ; dans la foulée celui-ci redresser              a la situation, interceptant le but suivant pour cingler un deux-murs imparable. Minvielle tel un métronome, sûr de son art, bougeait les lignes, collait parfaitement ses pelotes dosées à l’érébot et mettait successivement ses adversaires à la faute pour s’imposer sur le fil 15-14. La seconde manche sera marquée par une série de cinq points de part et d’autre et une égalité à 7 puis à 8. Les verts prendront alors l’ascendant déplaçant le jeu faisant monter Sorozabal qui captait spectaculairement des pelotes impossibles mais en déséquilibre fautait hors limites à vouloir conclure immédiatement le point.  Ils réaliseront le break à 12-8 mais rien n’était acquis ; le défi restait de droit ; Erkiaga signait une nouvelle attaque en deux murs relevée par Goïko et contrée du même geste soulevant l’enthousiasme du public. Les deux points finaux (15-9) tomberont dans l’escarcelle d’Erkiaga et Minvielle selon les mêmes codes de jeu mobile et serré pour des fautes concédées qu’en première manche. Le champion du Monde en titre et le Béarnais de Caresse Cassaber pouvaient coiffer le béret des vainqueurs de cette 14e édition et soulever le trophée.

 

 

Zoom

Séquences émotions en ouverture et clôture de la soirée avec le Président Gérard Pierrou rendant hommage à la famille Casty pour les 10 ans du départ de Jean-Pierre le champion Grand chistéra et de Bernard Casty son prédécesseur aux commandes de la Section, à Jean-Pierre Altuzarra autre grand champion de la Section récemment décédé.

Hommage à Bernard Laporte-Fray le Président du Pau Football-Club et le début de saison exceptionnel de son équipe. Hommage à Paul Caparrus (18 ans) le Palois de la Section vice-champion du Monde cesta-punta des Moins de 22 ans à Mexico. 

Hommage final au champion Iñaki Goïkoetxea qui faisait à Pau ses adieux au Public Français par les danseuses du groupe Dantzeroak de Lagun Eta Maïta qui après avoir assuré un premier acte de soirée apprécié, exécutaient le traditionnel « Erreberenzia » en son honneur.

 

Résultat de la finale 

Aritz Erkiaga et David Minvielle battent Iñaki Goïkoetxea et Gorka Sorozabal 2 à 0 (15-14, 15-9).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quatre ténors au jaï-alaï vendredi

Vendredi 15 décembre
Aritz Erkiaga et David Minvielle battent Jon Tambourindeguy et Imanol Lopez 2 à 0 (15-9, 15-10).

 

 

 

 

 

Erkiaga et Minvielle en finale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le spectacle aura été à la hauteur du niveau attendu vendredi au ja-alaï pour la deuxième demi-finale de la Cesta de Nadaü. Les quatre ténors dont les deux champions du Monde en titre ont joué leur partition à plein, chacun dans leur domaine de référence. Le duo vainqueur aura fait preuve de plus de cohésion, et d’efficacité pour marquer. Meilleur sur la cancha, Aritz Erkiaga éblouissant de classe, parfait dans la lecture du jeu adverse et brillant dans les solutions apportées dans les conclusions ; il aura impressionné lors des attaques de son vis-à-vis se portant au contre pour signer un point gagnant à chaque fois. Ses pelotes tirées au deux murs flirtant systématiquement avec la raie et la limite extérieure se révélaient impossibles à relever. David Minvielle jouera lui le métronome dans les classiques de l’arrière ; avec son expérience, il atteint une sérénité qui l’amène cette année au terme de toutes les compétitions ; tenir l’échange, serrer à gauche, « eréboter » en variant les longueurs de retour, il mettra le grand Lopez plusieurs fois à la faute. En face Jon Tambourindeguy montrera sa vaillance, allant chercher les pelotes les plus difficiles en défense, au retour du mur du fond mais laissera beaucoup d’énergie par ses cascades au sol en appuyant ces relances. Celle-ci manquera dans les attaques que relèvera Erkiaga. Imanol Lopez poussera ses pelotes à l’angle du fond, raccourcira ses trajectoires pour bouger Minvielle mais le Béarnais de Caresse-Cassaber ne cèdera pas un pouce de terrain au champion, habile dans ses prises de pelote même acculé au mur du fond. Le grand Espagnol ne trouvera pas de solution pour renverser la donne. Erkiaga et Minvielle auront mené au score tout au long des deux manches, concrétisant à 15-9 et 15-10.

La finale de vendredi 22 décembre à 21 h 15 s’annonce des plus indécises entre les vainqueurs du jour et Goïkoetxea et Sorozabal ; encore des défis par postes qui vaudront le détour.

 

Le programme :

Demi-finales

Vendredi 8 décembre à 20 h :

aki Goïkoetxea et Gorka Sorozabal battent Johan Sorozabal et Jérôme Portet 2 à 1 (12-15, 15-7, 5-1).

Finale Vendredi 22 décembre  avec Hommage à Goïkoetxea.

à 21 h 15 : Iñaki Goïkoetxea et Gorka Sorozabal contre Aritz Erkiaga et David Minvielle.

Renseignements, Réservation au 05 59 829 346.

Billetterie sur www.sectionpaloise-pelote.com

 

Goïko et Gorka Sorozabal en finale

 

Le programme de la Cesta de Nadaü aura dû subir quelques modifications en raison du retour à la compétition reporté de Jean Olharan et des adieux de Goïkoetxea sur la scène internationale ces prochains jours. Initialement prévu pour jouer la deuxième demi-finale du 15 décembre le colosse de Zumaia s’est vu dans l’obligation de répondre à la sollicitation américaine des USA où il aura joué l’essentiel de sa longue carrière professionnelle.

Le Galactique faisait donc équipe avec le jeune Gorka Sorozabal (22 ans) actuellement meilleur arrière français. Le duo paraissait ainsi  favori de cette partie éliminatoire mais ce sont Johan Sorozabal (frère de Gorka) et Jérôme Portet qui emporteront la première manche. Les deux frangins en opposition se jaugeaient comme d’habitude dans ce cas, jouant à rythme soutenu. Johan Attaquait à tout-va et Gorka défendait merveilleusement captant des pelotes qui semblaient impossibles à prendre et montait vers l’avant couvrir au lâcher et cortadas. Goïko signait ses premières estocades et des contres punitifs pour un 7-2 prometteur. Portet trouvera ses marques pour rivaliser et prendre souvent l’avantage ; égalisation à 8, à 12 puis grâce à un jeu à l’érébot efficace et des deux murs parfaits de Johan, les challengers emportaient la première manche. La deuxième bien entamée avec un 7-5 encourageant on se prenait à espérer voir le Palois prendre une sérieuse option sur le billet de la finale. Goïkoetxea sentant le danger reculait de sa position habituelle pour soulager son arrière, libérer l’espace avant et prendre les commandes. On verra alors du meilleur Goïko, sûr de ses choix, précis, flirtant avec les limites et excellant au contre des attaques de son vis à vis. C’est un 10-0 que Johan et Goïko infligeront à leurs adversaires pour un gain de manche sans appel. Le recours à la décisive en 5 points remettait tout en cause. A vouloir marquer trop vite, les bleus fautaient à 4 reprises et il suffira d’un point gagnant pour donner la victoire aux rouges (5-1) dominateurs de cette demi-finale.

 

La Section Paloise a programmé trois soirées les vendredis, deux demi-finales les 8 et 15 décembre et la finale le 22 décembre. Pas de droit à l’erreur, les huit acteurs devront  jouer de bout en bout leur meilleure pelote sous peine d’élimination directe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MONDIAL CESTA-PUNTA  M22 au MEXIQUE Novembre 2023

 

 

 

Paul Caparrus au mondial Espoir

 

A 18 ans à peine, Paul Caparrus accède au Mondial des Moins de 22 ans

 

Photos « Paul Caparrus 1, 2 et 3 »

 

 

  

 

 

 

 

 

Le Palois Paul Caparrus en rêvait depuis son plus jeune âge. Il peut mesurer aujourd’hui le chemin parcouru à l’heure de cette première sélection d’un Mondial de Pelote. Il saura convaincre ses parents à l’heure d’un premier choix sportif, ce serait la pelote mais pas dans la spécialité plus proche de son domicile de Laroin ; ce sera la Cesta-Punta et le Grand chistéra son pendant en place libre pratiqués uniquement à Pau à la Section Paloise. Nanti du soutien total parental, il montrera très tôt des dispositions naturelles dans le maniement du grand gant. Christophe Pierrou guidera ses premiers pas et son évolution puis Jean Olharan l’aidera dans son perfectionnement. Son gabarit toujours supérieur aux joueurs de sa tranche d’âge lui assurera un avantage de puissance de frappe déterminant. Encore cadet il évoluait en catégorie senior muni d’un double surclassement autorisé. On l’aura vu prendre de l’assurance l’an passé et exploser cette année. Le circuit Summer-League des Professionnels doublé d’un circuit Espoir des Moins de 22 ans sera le révélateur. La première expérience de découverte l’an passé, la seconde en quinielas sera celle de la performance. Les tournois Cesta-Punta Pau-Cup et Gant d’Or de Biarritz remportés respectivement avec Julen Zamora son coéquipier du championnat 2024 et Clément Bergé, il manquait de peu la passe de trois en finale des Internationaux de Saint Jean de Luz associé à Raphaël Loubère. La performance remarquable sera validée par sa désignation de meilleur arrière de la compétition Summer-League. C’est tout naturellement que les instances fédérales le sélectionneront pour  représenter la France lors du prochain Championnat du Monde qui se déroulera au Mexique du 21 au 26 novembre. A 18 ans à peine, il est le seul arrière retenu dans cette catégorie M22 ; le Palois de la Section sera accompagné des avants Émeric Libois (Bidart) et Maxime Bénétrix (Hossegor) et coatché par l’ancien champion Eric Irastorza.Le Palois Paul Caparrus en rêvait depuis son plus jeune âge. Il peut mesurer aujourd’hui le chemin parcouru à l’heure de cette première sélection d’un Mondial de Pelote. Il saura convaincre ses parents à l’heure d’un premier choix sportif, ce serait la pelote mais pas dans la spécialité plus proche de son domicile de Laroin ; ce sera la Cesta-Punta et le Grand chistéra son pendant en place libre pratiqués uniquement à Pau à la Section Paloise. Nanti du soutien total parental, il montrera très tôt des dispositions naturelles dans le maniement du grand gant. Christophe Pierrou guidera ses premiers pas et son évolution puis Jean Olharan l’aidera dans son perfectionnement. Son gabarit toujours supérieur aux joueurs de sa tranche d’âge lui assurera un avantage de puissance de frappe déterminant. Encore cadet il évoluait en catégorie senior muni d’un double surclassement autorisé. On l’aura vu prendre de l’assurance l’an passé et exploser cette année. Le circuit Summer-League des Professionnels doublé d’un circuit Espoir des Moins de 22 ans sera le révélateur. La première expérience de découverte l’an passé, la seconde en quinielas sera celle de la performance. Les tournois Cesta-Punta Pau-Cup et Gant d’Or de Biarritz remportés respectivement avec Julen Zamora son coéquipier du championnat 2024 et Clément Bergé, il manquait de peu la passe de trois en finale des Internationaux de Saint Jean de Luz associé à Raphaël Loubère. La performance remarquable sera validée par sa désignation de meilleur arrière de la compétition Summer-League. C’est tout naturellement que les instances fédérales le sélectionneront pour  représenter la France lors du prochain Championnat du Monde qui se déroulera au Mexique du 21 au 26 novembre. A 18 ans à peine, il est le seul arrière retenu dans cette catégorie M22 ; le Palois de la Section sera accompagné des avants Émeric Libois (Bidart) et Maxime Bénétrix (Hossegor) et coatché par l’ancien champion Eric Irastorza.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Goïkoetxea 4.JPG
CdeN 231208.jpg
Jon Tambour 1.JPG
IMG_5317.JPG
IMG_5341.JPG
Vainqueurs Cesta de Nadaü 2023.JPG
DSC_0364.JPG

Titre 3

bottom of page